Lubies Sportives

Running : mon challenge de l’été

25 septembre 2017
Challenge running Amélie Tauziede

Les gens qui me connaissent bien ont dû se demander quelle lubie j’avais eue cet été… j’ai en effet décidé de participer à un challenge running via le réseau social Instagram. Mon défi running a été de courir 140km du 01/07 au 31/08. Et, non contente d’avaler les kilomètres, je me suis aussi mise à poster sur Instagram des photos de moi en tenue de sport et en train de faire des sauts de cabri ou encore des photos de mes chaussures 😉 Ben oui, il fallait bien une preuve de ma participation au challenge…

Je vous avoue que je ne sais pas moi non plus ce qui m’a pris…mais une fois l’annonce faite, je n’allais quand même pas me défiler ! Et d’ailleurs, j’ai souvent entendu dire qu’afficher ses objectifs était une étape permettant de mieux les atteindre.

Et là vous vous dites…mais quel intérêt de passer son été à transpirer ? C’est d’autant plus vrai que l’été a été chaud, notamment en juillet et que pour moi c’était une première de courir par ces températures. Je vous propose donc de vous exposer ce qui m’a motivée à réaliser ce challenge et ce que cela m’a apporté !

Pourquoi un challenge running ?

Lorsque j’ai commencé à pratiquer la natation de façon plus sportive et plus régulière (je l’avais expliqué dans l’article Je peux pas…j’ai piscine !), je me suis affinée et j’ai perdu du poids. C’était plutôt une satisfaction de constater que mes efforts portaient leurs fruits. Mais ça… c’était avant ! Avant que je ne retrouve un appétit d’ogre et que je reprenne encore plus de poids que je n’en avais perdu ! Ajoutez à cela, un arrêt anticipé de la saison de natation parce que des travaux avaient lieu dans notre piscine habituelle et vous avez tous les ingrédients en faveur d’une prise de poids. Ah, et quelques mois avant mon mariage, je me suis aussi cassée un orteil donc impossible de courir et j’ai fait une mauvaise chute qui m’a empêchée de nager pendant près de 2 mois ! Donc pas de chance, mais je me suis mariée avec quelques kilos en trop !

Alors, pour éviter que mes jeans ne finissent par craquer (je vous assure, il y avait un risque) et surtout pour me sentir mieux dans mes baskets, j’ai entrepris après mon mariage de reprendre plus sérieusement le sport et notamment le running. J’ai donc chaussé plus régulièrement mes baskets et je suis tombée par hasard sur le challenge organisé par Amélie TAUZIEDE, une jeune bordelaise ultra motivée par la course à pieds, qui tient un blog running et qui est très active sur Instagram. Je commençais à suivre quelques comptes de sportives sur Instagram et j’ai été impressionnée de voir toutes ces filles si motivées et régulières dans leur pratique !

Challenge running

 Pour quels résultats ?

Ce challenge running m’a apporté quelques satisfactions et je suis plutôt contente de m’être fixée ce défi :

J’ai repris goût au running : je mentirais si je disais que j’ai eu envie d’aller courir à chaque fois (surtout quand il faisait chaud) mais j’avais vraiment envie d’atteindre l’objectif des 140km et j’ai trouvé mes sorties plus faciles au fur et à mesure que j’avançais dans les kilomètres !

Je suis restée motivée sur une durée de 2 mois. Alors, on est d’accord, c’est une petite victoire personnelle mais pendant ces 2 mois, j’avais mon objectif en tête et cela m’a permis de me dépasser et d’avoir une pratique régulière pour atteindre cet objectif.

Je ne suis plus effrayée à l’idée de courir plus de 5 km, je pense sincèrement avoir passé un cap ! J’ai constaté que j’étais capable de courir plus longtemps sans me faire mal. Accumuler les kilomètres m’a permis d’allonger les sorties puisqu’il m’a fallu faire environ 20 km par semaine sur cette période. Et, à moins de courir chaque jour, j’étais bien obligée de réaliser des sorties plus longues 2 à 3 fois par semaine pour atteindre les 140 km .

Je me suis mise à utiliser l’application Runtastic : je dois admettre que de voir le nombre de kilomètres parcourus pendant mes sorties a été un élément de motivation supplémentaire. Il m’arrivait parfois d’en avoir assez au bout de 6.5 km ou 8.2 km par exemple et comme j’aime bien les chiffres ronds, j’allongeais un peu mon parcours pour atteindre les 7 ou 9 kms ! C’est tout bête mais cela m’a poussé à faire quelques centaines de mètres en plus et à aller plus loin que je ne l’aurais fait si je n’avais pas utilisé cette application.

Et les points négatifs ?

Je n’ai pas perdu un gramme ! Alors, on pourra toujours se laisser convaincre qu’en faisant du sport on se muscle et que le muscle pèse plus lourd que la graisse ! Mais soyons réaliste, l’été a été propice aux apéritifs en terrasse donc je me rassure juste en me disant qu’au pire, j’ai limité les dégâts ! Mais bon… je suis quand même un peu déçue 🙁

J’ai intensifié trop vite ma pratique du running et j’ai rapidement ressenti une douleur aux talons. J’ai aussi changé de chaussures à ce moment-là, je ne sais pas si c’est lié. Toujours est-il que j’ai poursuivi mon challenge malgré la douleur car je suis un peu têtue et que la douleur avait tendance à s’estomper au bout d’une dizaine de minutes de course. C’est plutôt au repos que la douleur se fait ressentir et j’applique encore quasi quotidiennement de la glace pour me soulager.  J’avoue que je crains de devoir arrêter le running juste au moment où j’y ai repris goût !

Je ne cours pas plus vite ! Pour courir plus vite, il va falloir continuer et modifier ma pratique en faisant du fractionné. J’ai tenté de varier les allures par moment mais l’été a été tellement chaud, notamment en juillet, que ce n’était vraiment pas raisonnable. Aujourd’hui, je continue de courir mais en m’intéressant davantage au temps moyen passé au kilomètre : mon application running va donc continuer à me servir et me donner quelques indicateurs pour poursuivre ma progression.

J’espère que ce partage autour de mon challenge running estival aura contribué à motiver certains d’entre vous mais aussi à rendre réaliste sur le fait que 2 ou 3 mois de sport ne suffisent pas à perdre du poids et à se raffermir. Je compte bien poursuivre le running en ayant à l’esprit que la régularité est importante. Et, se fixer de petits objectifs en temps, en km et en vitesse, me permettra de progresser. Cela fera peut-être sourire les pros du running mais j’ai longtemps couru en dilettante !

La bonne nouvelle, c’est que tant que j’ai encore une marge de progression, cette rubrique va encore être alimentée !

A très bientôt pour d’autres #lubiessportives ! Avec R. , on vous prépare une petite surprise… elle arrivera très bientôt !

Challenge running estival

Suivant
Précédent

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply